Un refuge … dans les Psaumes

Retour au menu « Autres thèmes »
♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

“Refuge” se trouve quarante et une fois dans la Bible version Darby. Plusieurs passages font allusion aux “villes de refuge” et constituent un sujet bien précieux. Mais les réflexions qui suivent sont tirées de ce terme contenu dans différents Psaumes. Il y a par conséquent une application morale bienfaisante pour tous les temps. Voyons plutôt.

Psaume 46:1
“Dieu est notre refuge et notre force, un secours dans les détresses, toujours facile à trouver.”

Le deuxième livre des Psaumes a comme sujet dominant le résidu de Juda qui a quitté Jérusalem. Ce résidu est persécuté. C’est aussi l’occasion de rappeler que les Psaumes sont un livre prophétique. Dans des temps encore à venir un résidu juif sera constitué et trouvera des ressources certaines dans de tels passages. A ce moment là, le temps de l’Eglise sera terminé. Les saints appartenant à cette période de l’Eglise, tout comme ceux de l’ancien testament, seront avec Jésus qui, selon sa fidèle promesse, aura ravi les rachetés dans la gloire.

Le Psaume 46, évidemment, fait suite à un Psaume messianique, le 45. Ces Psaumes sont comme des pivots dans ce livre et le 45ème nous entretient de la personne puissante et merveilleuse du roi de gloire, c’est-à-dire du Seigneur Jésus qui remporte la victoire. Aussi, dans le 46ème, le résidu célèbre le grand résultat de l’intervention divine en sa faveur. Ce Psaume est dû aux fils de Coré et cela nous fait penser à la grâce divine envers ces fils d’un homme qui a été le meneur d’une troupe hostile, dans la traversée du désert.
Notons encore que, dans les Psaumes, le, ou les premier(s) verset(s) de chacun d’eux
donne le ton du Psaume entier.

Psaume 59:16
“Et moi je chanterai ta force, et, dès le matin, je célébrerai avec joie ta bonté : car tu m’as été une haute retraite et un refuge au jour où j’étais dans la détresse.”

Ce Psaume est relatif au passage de 1 Samuel 19.11-18. A elle seule, l’entête du Psaume cadre la situation terrible dans laquelle se trouvait David. Dans cette situation, ce Psaume est un Mictam. C’est un mot d’origine incertaine mais qui donne le sens de poème, voire de chant. Il y a plusieurs Mictam. Le premier est le Psaume 16. Dans le Psaume 59, vu le contexte, il est remarquable que David, par la foi, puisse réaliser de telles choses. Ce Psaume a aussi la particularité d’être le plus ancien composé par David. Dans le passage précédent, nous avons mentionné quelque chose à propos des premiers versets d’un Psaume. Dans le 59ème, le v. 16 se place tout à la fin. Et la fin d’un Psaume résume en quelque sorte le contenu de celui-ci tout en donnant un épilogue. Et dans le 59ème, il est très remarquable de constater que suite aux terribles tentatives de Saül pour supprimer David, ce dernier vit un matin qui est celui de la délivrance, de la joie et de la louange.

Psaume 61:3
“Car tu m’as été un refuge, une forte tour, de devant l’ennemi.”
Psaume 62:7
“Sur Dieu [reposent] mon salut et ma gloire ; le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu.”
Psaume 62:8
“Peuple, – confiez-vous en lui en tout temps, répandez votre cœur devant lui : Dieu est notre refuge. Sélah.”

Prenons ces trois passages ensemble puisqu’ils sont proches du 59 v.16. Il vaut la peine de réaliser dans quel contexte se trouve le résidu représenté par David. Et comme cela a été suggéré au début, d’en faire une application morale pour tous les temps. Ainsi, dans ces passage, on peut se trouver très éloigné mais du bout de la terre Dieu est toujours attentif aux cris qui lui sont adressés. Et ayant affaire à des personnes qui bénissent de leur bouche et qui maudissent intérieurement, là aussi, Dieu reste un refuge. Et s’il est mon refuge, il est aussi notre refuge. Qu’il y ait ainsi, dans le peuple de Dieu, une foi communicative.

Psaume 71:7
“Je suis pour plusieurs comme un prodige ; mais toi, tu es mon fort refuge.”

La série dont fait partie ce Psaume contient aussi les deux précédents. Dans les Psaumes, remarquons les séries qui sont signalés par un astérisque au début de chaque série. Cette dernière série, mis à part le Psaume 72 qui est à part, se trouve à la fin du deuxième livre des Psaumes. L’auteur du Psaume 71 n’est pas donné mais on peut l’attribuer sans doute à David. David fait une dernière requête. Il est souffrant et vieilli par l’épreuve. Que de belles expressions dans ce Psaume. Des expressions qui reviennent souvent, comme celle de refuge, objet de ces notes. Mais il y a aussi l’appui au v. 6, un rocher d’habitation et un lieu fort au v. 3. Si les chrétiens d’occident ne souffrent d’aucune persécution, souvenons-nous que nos ennemis sont aussi terribles que ceux des versets 10 et 13. Remarquons aussi combien la louange revient constamment dans le cœur de David.

Psaume 91:4
“Il te couvrira de ses plumes, et sous ses ailes tu auras un refuge ; sa vérité sera ton bouclier et ta rondache.”
Psaume 91:9
“Parce que toi tu as mis l’Éternel, mon refuge, le Très-haut, pour ta demeure,”

Avec ces passages, nous quittons le 2ème livre pour entrer dans le 4ème. Ce quatrième livre considère la nation d’une manière générale et combien c’est touchant de penser à ce Dieu d’amour qui embrasse l’entier de son peuple.

Ce Psaume est remarquable. C’est un Psaume de communion. Tous les regards sont centrés sur cet objet unique. Cet objet, c’est l’homme parfait, Christ. Terre et ciel s’entre répondent pour le célébrer. Pour le fidèle, quel réconfort d’avoir un tel objet et de trouver un refuge. Oui, il y a des pièges, des menaces, des dangers (v.3, 5+) mais aussi un refuge (v. 3 et 9)

Psaume 104:18
“Les hautes montagnes sont pour les bouquetins ; les rochers sont le refuge des damans.”

Ce Psaume loue les merveilles de la création, mais de la création envisagée dans le repos. Nous y avons l’histoire des six jours de la Genèse. A noter que dans ce Psaume il n’y a plus de méchants et cela en donne un caractère particulier. Et, bien que le méchant soit absent, il y a besoin d’un refuge pour les damans. Puissions-nous trouver un enseignements dans ce qui caractérise les animaux. Nous aussi, être faibles, nous avons besoin d’avoir constamment un refuge dans le Rocher des siècles. Voir Prov. 30, 26 et 1 Cor. 10, 14.

Psaume 142:4
“Regarde à droite, et vois; il n’y a personne qui me reconnaisse ; tout refuge est perdu pour moi; il n’y a personne qui s’enquière de mon âme.”
Psaume 142:5
“J’ai crié vers toi, Éternel ! j’ai dit : Tu es mon refuge, ma part dans la terre des vivants.”

Les deux dernières mentions de refuge dans les Psaumes se trouvent ainsi au 5ème livre. Dans ce livre, nous retrouvons le résidu de Juda qui avait fui au 2ème livre. Il est ramené mais devra encore passer par de très rudes épreuves. L’entête du Psaume est significative. David dans la caverne (1 Samuel 22). Le juste est à l’extrémité et tout refuge humain est enlevé (v. 4) mais Dieu connaît son sentier. Lui-même est son refuge (v. 5) et le bien que Dieu lui fera servira au rassemblement des justes.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
Retour au menu « Autres thèmes »

Advertisements