Ce que l’on y fait. Importance de la Parole // Deutéronome 31, 9-13 et 24-29

Retour au sous-menu « Quelques passages bibliques et commentaires »
Retour au menu « Assemblée ou Église »
♦ ♦ ♦ 4204 ♦ ♦ ♦

Texte biblique
Deut. 31,
9-13
9 Et Moïse écrivit cette loi, et la donna aux sacrificateurs, fils de Lévi, qui portaient l’arche de l’alliance de l’Éternel, et à tous les anciens d’Israël. 10 Et Moïse leur commanda, disant : Au bout de sept ans, au temps fixé de l’année de relâche, à la fête des tabernacles, 11 quand tout Israël viendra pour paraître devant l’Éternel, ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi, tu liras cette loi devant tout Israël, à leurs oreilles ; 12 tu réuniras le peuple, hommes et femmes, et enfants, et ton étranger qui sera dans tes portes, afin qu’ils entendent, et afin qu’ils apprennent, et qu’ils craignent l’Éternel, votre Dieu, et qu’ils prennent garde à pratiquer toutes les paroles de cette loi ; 13 et que leurs fils qui n’en auront pas eu connaissance, entendent, et apprennent à craindre l’Éternel, votre Dieu, tous les jours que vous vivrez sur la terre où, en passant le Jourdain, vous [entrez] afin de la posséder.

Deut. 31
, 24-29

24 Et quand Moïse eut achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi, jusqu’à ce qu’elles fussent complètes, 25 il arriva que Moïse commanda aux Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de l’Éternel, disant : 26 Prenez ce livre de la loi, et placez-le à côté de l’arche de l’alliance de l’Éternel, votre Dieu ; et il sera là en témoignage contre toi. 27 Car moi, je connais ton esprit de rébellion et ton cou roide. Voici, aujourd’hui, tandis que je suis encore vivant avec vous, vous avez été rebelles à l’Éternel ; combien plus [le serez-vous] après ma mort ! 28 Réunissez auprès de moi tous les anciens de vos tribus, et vos magistrats, et je prononcerai ces paroles à leurs oreilles, et j’appellerai à témoin contre eux les cieux et la terre. 29 Car je sais qu’après ma mort vous vous corromprez certainement, et vous vous détournerez du chemin que je vous ai commandé ; et il vous arrivera du mal à la fin des jours, parce que vous ferez ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel, pour le provoquer à colère par l’œuvre de vos mains.

Commentaires
Dans ce chapitre 31, Josué va bientôt succéder à Moïse. Il y a aussi une nouvelle invitation à se rassembler pour écouter. Il y a enfin un cantique de Moïse, basé sur le futur d’Israël, Israël manquant en tout.
Quant aux versets 9 à 13, ils présentent deux choses qui réclament notre attention spéciale. Il y a d’abord le fait que l’Eternel attachait l’importance la plus grande pour le rassemblement public de son peuple dans le but d’entendre sa parole. Tout Israël. Ils devaient s’assembler pour écouter la lecture du livre de la loi de Dieu afin d’apprendre sa volonté et leurs devoirs. Depuis le plus jeune jusqu’au plus âgé, chaque membre devait être amené en contact direct et personnel avec la volonté révélée de l’Eternel. En deuxième lieu, il faut peser le fait que les enfants devaient aussi être rassemblés devant l’Eternel pour écouter sa parole. Il y a une belle instruction dans ces deux devoirs pour tous les membres de l’Eglise de Dieu. On manque partout à ces deux points, c’est-à-dire : 1) le rassemblement de nous-mêmes et par conséquent 2) écouter. En effet, plutôt qu’une simple lecture des Saintes Ecritures, on recherche l’éloquence humaine, la musique, voire les excitations religieuses d’une nature ou d’une autre. Tout cela semble nécessaire pour attirer les gens. On veut tout, excepté la précieuse Parole de Dieu. Il peut y avoir l’excuse qu’on a la Parole de Dieu, qu’on la lit à la maison, etc. Toutefois, cela ne résiste pas du tout en présence de la vérité. Si la Parole de Dieu était aimée, appréciée, étudiée en particulier ou en famille, elle le serait tout autant en public. Il y aurait ce saint plaisir d’être rassemblé autour de Lui, de l’Ecriture, pour nous rafraîchir à ces eaux vives, dans une heureuse communion.
Les versets 14 à 22 contiennent ce cantique de Moïse qui est donc basé sur le fait qu’Israël se corrompra. En conséquence, un aperçu des voies de Dieu est donné.
Versets 24 à 29 : cette fin de chapitre nous rappelle d’une manière particulière le discours d’adieux de l’apôtre Paul aux anciens d’Ephèse selon Act. 20, 29-32. Nous y avons la confirmation que l’homme est partout le même. Si son histoire est souillée du début à la fin, il est soulageant et consolant pour le cœur de savoir et de se souvenir que Dieu est toujours le même, que sa Parole demeure et est établie à toujours dans les cieux. Cette Parole était cachée, à côté de l’arche de l’alliance. Elle était conservée là, intacte, en dépit des péchés si graves et de la folie du peuple. Cela donne en tout temps du repos au cœur, en face des manquements de l’homme, de la ruine, de la décadence, bref, de tout ce qui lui a été confié. Si cette Parole rend un témoignage vrai et solennel contre l’homme et ses voies, elle communique aussi au cœur la certitude la plus précieuse et la plus rassurante que Dieu est au-dessus du péché et de la folie de l’homme. Sa gloire apparaîtra et remplira bientôt toute la scène. Loué soit l’Eternel … pour cette précieuse consolation ! Au sujet du v. 29, le fidèle sait, avec de chers serviteurs (comme aussi ceux d’Act. 20, 29), ce qu’il adviendra. Il sait aussi QUI il a cru et sa confiance est en la puissance divine.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
Retour au menu « Assemblée ou Église »
Retour au sous-menu « Quelques passages bibliques et commentaires »

Advertisements