Mariage et « gloire » de Joseph

Retour à l’index de la “Genèse”
Retour au menu « Ancien Testament »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mariage et « gloire » de Joseph : le mariage de Joseph avec une femme étrangère. Ce mariage a eu lieu alors que sa dignité était très haute en Égypte, juste après celle du pharaon, et après avoir été rejeté par ses frères. La femme de Joseph est la figure de l’Église comme épouse de Christ. Joseph est donc un type de Christ dans son mariage avec cette femme qui représente l’Église unie à Christ dans la gloire. En relation avec les versets de ce chapitre, passons en revue quelques parallèles avec d’autres passages de la Bible. Ainsi Joseph passe du plus bas point de sa carrière au plus élevé en partant de la fosse jusqu’au gouvernement de l’Égypte. Et Celui qui s’est abaissé infiniment plus bas que Joseph sera exalté et placé très haut (Phil. 2, 9-11 et Es. 52, 13). Ce dernier passage: «Voici, mon serviteur agira sagement ; il sera exalté et élevé, et [placé] très-haut.».

Joseph sort de sa triste position (v. 14) comme le Seigneur est sorti du tombeau. Les vêtements que Joseph a portés marquent les hauts faits de sa vie. Il y avait tout d’abord cette robe bigarrée, signe de l’amour de son père. Son vêtement d’intendant est le signe de son fidèle service. Il porte aussi ce vêtement d’abaissement, en prison, qui sera changé contre celui de gloire de gouverneur. Quant à Christ, il était emmailloté lorsqu’il était petit enfant. Les langes évoquent l’abaissement profond de Celui qui s’est fait homme. Le bord du vêtement de Jésus est touché par une femme qui cherche la guérison Matt. 9, 20). La tunique sans couture de Jean 19, 23 est le signe de la perfection de sa vie. À la transfiguration, ses vêtements sont brillants comme la lumière. Il sera aussi vêtu de pourpre pour le couvrir de honte et l’offrir à la raillerie des peuples (Jean 19). Dans le tombeau, il sera enveloppé de linge et d’un linceul. Au jour de son triomphe (Apoc. 19, 13), il est vêtu d’un vêtement teint de sang.

Puis, en rapport avec Gen. 41, 55: «Et tout le pays d’Égypte eut faim, et le peuple cria au Pharaon pour du pain; et le Pharaon dit à tous les Égyptiens: Allez à Joseph; faites ce qu’il vous dira.» … dans Jean 7, 37: «Et en la dernière journée, la grande journée de la fête, Jésus se tint là et cria, disant: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.». Joseph devant qui l’on s’agenouille (v. 43) et en Phil. 2, 10 tout genou se ploiera devant Jésus. Joseph a alors 30 ans (v. 46). Jésus avait le même âge lorsqu’il commençât son ministère (Luc 3, 23).

Versets 47 à 49 : Joseph amasse. Pour nous aussi, il faut amasser, amasser des trésors spirituels (cf Eccl. 3, 5: un temps … d’amasser). Le v. 47 mentionne le rapport de la terre pendant les 7 années d’abondance; et dans Jean 6, 68: «Simon Pierre lui répondit: Seigneur, auprès de qui nous en irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle». Dans les v. 13 à 26 de Gen. 47, les Égyptiens sont appelés à donner tout ce qu’ils possèdent au Pharaon. Il y a dans cela un tableau de ce que désire Jésus de la part des siens. Selon Luc 16, 1 à 3, les biens matériels dont nous pouvons disposer ne sont qu’une administration qui nous est confiée et, en étant fidèles dans ces petites choses, Dieu nous en donnera de plus grandes. En effet, les vraies richesses, les biens spirituels dépassent de beaucoup ce qui est matériel. Il faut aussi se donner nous-mêmes au Seigneur comme cela est visibles dans Gen. 47. Imitons aussi ce que les Égyptiens déclarent, au ch. 47, 25, savoir être serviteurs du Seigneur: «Et ils dirent: Tu nous as conservé la vie; que nous trouvions grâce aux yeux de mon seigneur, et nous serons serviteurs du Pharaon». Et dans le NT, 2 Cor. 8, 5: «et non [seulement] comme nous l’avions espéré, mais ils se sont donnés premièrement eux-mêmes au Seigneur, et puis à nous, par la volonté de Dieu». Et Rom. 6, 13: «et ne livrez pas vos membres au péché comme instruments d’iniquité, mais livrez-vous vous-mêmes à Dieu, comme d’entre les morts étant [faits] vivants, – et vos membres à Dieu, comme instruments de justice», etc. (Rom. 12, 1; 1 Cor. 6, 20; 2 Cor. 5, 15).

  

♦ ♦ ♦ Gen.  3037  ♦ ♦ ♦
Retour à l’index de la “Genèse”
Retour au menu « Ancien Testament »

Advertisements
%d bloggers like this: