Le fourmillon

Retour au menu « Évangélisation »
Retour au sous-menu « Science // Créateur et création, œuvres créées »
♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le fourmilion, ou fourmi-lion, est un insecte de la famille des névroptères, dont la larve a des mœurs très curieuses. Elle creuse dans les talus sablonneux, bien exposés au soleil, un petit trou en forme d’entonnoir, à parois fort lisses; elle se blottit au font de ce trou, s’y enterre complètement, ne laissant dépasser que les longues mandibules qui ressemblent à une paire d’antennes. Un petit insecte quelconque s’engage-t-il sur la pente, le sol cède sous lui, et il glisse aussitôt au fond du piège. S’il réussit à s’arrêter dans sa dégringolade et cherche à sortir de l’entonnoir, une pluie de sable, lancée par la tête de la larve, s’abat sur lui; entraîné par l’avalanche, il est saisi par les terribles pinces de son ennemi. S’il se débat trop violemment le fourmilion l’entraîne plus avant dans le sable, et celui-ci, entourant de toutes parts la malheureuse victime, l’empêche de se débattre. Les deux pinces sont pourvues d’un canal très fin qui lui permet de sucer le sang de sa proie. Une fois la bête vidée de son sang, le fourmilion la rejette d’un coup de tête hors de l’entonnoir.

Le fourmilion est une image de Satan, l’ennemi des hommes. Le diable est capable de se déguiser en ange de lumière, parfois en lion rugissant, parfois encore, comme le fourmilion il guette sa proie. Combien de personnes s’aventurent trop près des pièges de Satan. Ils sont nombreux ces pièges et s’appellent: guérisseurs, diseurs de bonne aventure, magiciens, médiums, richesses, recherche des honneurs, des plaisirs de toutes sortes, orgueil, égoïsme, etc. Si, par inadvertance on y risque un pied, on est perdu d’avance. Le péché nous entraîne inexorablement vers la mort éternelle. Christ seul, par sa mort à la croix, peut nous délivrer des griffes de Satan.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
Retour au sous-menu « Science // Créateur et création, œuvres créées »
Retour au menu « Évangélisation »

Advertisements