L’évangile pour tous à la fin de l’évangile selon Matthieu

Retour au menu « Évangélisation »
Retour au sous-menu Évangélisation : « Divers »
♦ ♦ ♦ 3101 ♦ ♦ ♦

Citation de la Bible de Matthieu 28, 16-20

16 Et les onze disciples s’en allèrent en Galilée, sur la montagne où Jésus leur avait ordonné [de se rendre]. 17 Et l’ayant vu, ils lui rendirent hommage ; mais quelques-uns doutèrent*. 18 Et Jésus, s’approchant, leur parla, disant : Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. 19 Allez donc, et faites disciples toutes les nations, les baptisant* pour** le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, 20 leur enseignant à garder toutes les choses que je vous ai commandées. Et voici, moi je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la consommation du siècle.
— v. 17 : ou : hésitèrent. — v. 19* : litt.: baptisant eux. — v. 19** : pour, à.

Ce premier article du groupe évangélisation montre qu’aucune personne n’est exclue de la part de Dieu. Au contraire, dans son amour, le désir de ce Dieu Sauveur est que les hommes de toutes les nations deviennent des disciples, c’est-à-dire confessent Jésus Christ comme leur Sauveur personnel. La Bible, dans de nombreux endroits, atteste quelque chose de cet amour universel et insurpassable. Quelques versets, cités en fin d’article, en témoignent. D’autre part, les différents articles de ce groupe, aussi variés et renouvellés que possible, indiquent au lecteur le chemin du salut, du bonheur éternel.

Commentaires :
L’ évangile de Matthieu se termine par la rencontre des disciples avec leur Seigneur ressuscité en Galilée et par la mission dont il les charge. Et cette dernière mission est de toute beauté : la prédication de l’évangile afin que tous soient sauvés. Ce mandat contient des termes généraux et a une grande portée aussi bien géographiquement que temporellement. De plus, si aucune nation n’est exclue, c’est encore, à l’aube du 3ème millénaire, individuellement qu’il faut répondre aux appels de ce Sauveur qui s’appelle Jésus et dont toute autorité a été donnée dans le ciel et sur la terre.

Quant au baptême, dont des études approfondies sont disponibles dans les sites recommandés, disons simplement, en rapport avec notre passage, que le baptême est un signe et que l’on est baptisé pour un Christ mort et ressuscité. Mort pour nos péchés, ressuscité pour notre justification. Par cet acte, le baptisé se place sous l’autorité divine. Le baptême est fait pour le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, c’est-à-dire au nom de Dieu tel qu’il a été pleinement révélé. Ce “au nom” est au singulier car la Déité est une seule personne. Cette pleine révélation de Dieu en grâce est en contraste avec Jéhovah qui est le Dieu d’Israël. Et selon cette révélation, la bénédiction s’étend au-delà des limites d’Israël.

Puis, dans la fin de cet évangile, Jésus est avec les siens tous les jours. Le petit mot “tout” ou “tous” revient quatre fois. Ainsi, le Seigneur a TOUTE autorité dans deux sphères : céleste et terrestre. Quant au service des disciples, il est pour TOUTES les nations. Et ceux qui ont été baptisés d’entre les nations doivent garder TOUTES les choses que le Seigneur a commandées. Et enfin, on peut compter sur la présence spirituelle du Maître TOUS les jours.

Voilà la mission sur laquelle cet évangile se termine. En considérant les Actes et les épîtres, nous apprenons les développements qui nous enseignent la véritable mission évangélique pour nos jours. Mais ne perdons pas pour autant la lumière et le bénéfice de ce que le Seigneur dit ici. Que le lecteur inconverti, en lisant ces lignes, puisse réaliser cette grâce divine dont voici quelques appels par des versets de la Bible pour aujourd’hui :

Hébreux 3, 7-8
7 C’est pourquoi, — comme dit l’Esprit Saint : ” Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, 8 n’endurcissez pas vos cœurs

Romains 3, 23-25
23 car il n’y a pas de différence, car tous ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu, 24 — étant justifiés gratuitement par sa grâce, par* la rédemption qui est dans le christ Jésus, 25 lequel Dieu a présenté pour propitiatoire, par la foi en son sang, afin de montrer sa justice à cause* du support des péchés précédents dans la patience de Dieu

Jean 3, 16-18
16 Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde afin qu’il jugeât le monde, mais afin que le monde fût sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n’est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Esaïe 1, 18
18 Venez, et plaidons ensemble, dit l’Éternel : Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine.

1 Pierre 1, 17-23
17 Et si vous invoquez comme père celui qui, sans acception de personnes, juge selon l’œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre séjour [ici-bas], 18 sachant que vous avez été rachetés de votre vaine conduite qui vous avait été enseignée par vos pères, non par des choses corruptibles, de l’argent ou de l’or, 19 mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, 20 préconnu dès avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps* pour vous, 21 qui, par lui, croyez en Dieu qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance fussent en Dieu.22 Ayant purifié vos âmes par l’obéissance à la vérité, pour [que vous ayez] une affection fraternelle sans hypocrisie, aimez-vous l’un l’autre ardemment, d’un cœur pur, 23 vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais [par une semence] incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦
Retour au sous-menu Évangélisation : « Divers »
Retour au menu « Évangélisation »

%d bloggers like this: