Être près de Dieu

Retour au menu « courts sujets »

 ♦ ♦ ♦ i31 ♦ ♦ ♦

Etre près de Dieu

 

Nous serions plus en état de saisir la pensée de Christ, si nous étions toujours avec lui par le cœur.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Tenons-nous près du Seigneur, oui, tenons-nous près de lui; c’est là notre affaire. Ne soyons pas satisfaits de rester dans l’abattement. L’abattement peut nous arriver, et l’âme peut être troublée par les circonstances, mais l’abattement est une preuve qu’on ne s’est pas réfugié auprès de lui tout de suite et qu’il n’était pas assez présent à nos âmes. Mais le Seigneur est fidèle; notre part, malgré tout, est de nous approcher de lui. Il peut nous laisser sans joie jusqu’à ce qu’il ait sondé notre cœur, mais il ne peut manquer à son amour fidèle.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Au lieu de nous inquiéter, nous devrions, en toutes choses, présenter nos requêtes à Dieu par des prières et des supplications, de sorte que, même en Lui adressant nos demandes, nous pouvons déjà Lui rendre grâces, parce que nous sommes assurés que Sa grâce nous donnera la réponse, quelle qu’elle soit. Il n’est pas dit: “Vous aurez ce que vous avez demandé”, mais: “la paix de Dieu gardera vos cœurs”(Phil. 4:7). Oh! quelle grâce de savoir que nos angoisses elles-mêmes sont un moyen dont Il se sert pour remplir nos cœurs de cette merveilleuse paix.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Lorsqu’un homme n’est pas rempli de l’Esprit de Dieu qui donne de la puissance à la vérité dans son cœur et de la clarté à sa vision morale, le pouvoir séducteur de l’ennemi confond l’imagination. Quelque insoumis qu’il soit à l’égard de la vérité, il aime le merveilleux, mais il lui manque un sain discernement, parce qu’il ignore la sainteté et le caractère de Dieu; il n’a pas la stabilité d’une âme qui possède la connaissance de Dieu comme son trésor, d’une âme qui sait qu’elle a tout en Lui et n’a pas besoin d’autres merveilles.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Christ était toujours un Homme parfaitement bienveillant, parfaitement accessible aux pécheurs, parce qu’Il était absolument séparé d’eux et, mis à part intérieurement pour Dieu, renonçant à Lui-même pour ne vivre que des paroles de Sa bouche. Telle est la vie de Dieu ici-bas. Si nous sommes véritablement affranchis quant à l’homme intérieur, nous pouvons sympathiser avec ce qui nous entoure.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Retour au menu « courts sujets »

Advertisements