La foi – 2

Retour au menu « courts sujets »

♦ ♦ ♦ P 52 ♦ ♦ ♦

La foi me fait voir que Dieu est plus grand que mon péché, et non pas que mon péché est plus grand que Dieu.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Ne rattachez votre service qu’à Dieu seul et non pas à des individus particuliers. Vous pouvez être encouragé par la communion fraternelle; votre cœur peut y trouver du rafraîchissement; mais vous devez travailler par votre foi et votre énergie individuelles, sans vous appuyer sur qui que ce soit; car si vous agissez autrement, vous ne pouvez être un serviteur fidèle. Le service doit toujours être mesuré par la foi et la communion personnelle avec Dieu. Dans tous les temps, c’est par l’activité individuelle que la bénédiction a été apportée aux âmes, et, du moment que cette activité s’est perdue, la puissance du témoignage a décliné ici-bas. La tendance à l’association a pour résultat que nous nous appuyons les uns sur les autres.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

La simplicité d’une vie de foi possède un charme que ne connaissent point ceux qui ne l’ont jamais réalisée.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

On ne se débarrasse pas des difficultés du chemin de la foi en cherchant à les éviter; il faut les surmonter par la puissance de Dieu. Une difficulté peut être très réelle, mais elle ne constitue un obstacle que pour l’incrédulité de nos cœurs, si nous suivons le chemin de la volonté de Dieu; car la foi compte sur Dieu et les difficultés ne sont rien devant Lui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

L’expérience devrait fortifier la foi, mais il faut une foi vivante pour se servir de l’expérience.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

C’est par la foi que Dieu est honoré.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Satan est satisfait lorsqu’il réussit à nous éloigner, par la peur, du sentier pur et simple de la foi.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

La foi agit en faveur de Dieu et le révèle au milieu de circonstances, au lieu d’être gouvernée par elles. La supériorité de la foi sur ce qui l’entoure est évidente. Quel repos de pouvoir en rendre témoignage au milieu des souillures de ce pauvre monde.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Ce qui caractérise la foi, c’est qu’elle compte sur Dieu, non seulement en dépit des difficultés, mais en dépit des impossibilités.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Je n’ai pas vu que le Seigneur abandonne ceux qui se sont consacrés à son œuvre, en se confiant en Lui. J’ai constaté par contre que les ouvriers du Seigneur qui, à cause de leurs femmes ou à cause de l’état de leurs propres cœurs, ont cherché des occupations supplémentaires pour venir en aide à leur femme et à leur famille, sont tombés dans des angoisses morales et que leur utilité dans le témoignage en a été grandement entravée.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Une foi, mise à l’épreuve, est une foi fortifiée. Par l’épreuve nous apprenons à connaître notre faiblesse, mais aussi la fidélité de Dieu, ses tendres soins, même dans les difficultés qu’il envoie, afin que nous puissions les traverser avec Lui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mes ressources pécuniaires sont quelque peu diminuées, mais tout est bien: pour la foi tout va bien! “En toutes choses rendez grâces” (1 Thess. 5:17). Si tout vient de Dieu, tout doit être bien.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Il y a, dans les cieux, Celui qui a le pouvoir d’accomplir toutes ses pensées. Si nous avons la foi et marchons dans sa dépendance, nous éprouverons la sûreté de Sa direction.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Nous sommes prompts à saisir les rênes, lorsqu’un danger surgit devant nous, mais le Seigneur sait mieux que nous ce qu’il y a à faire: au temps convenable, il délivrera tous ceux qui s’attendent à Lui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Retour au menu « courts sujets »