Le repos

Retour au menu « courts sujets »

♦ ♦ ♦ P04 ♦ ♦ ♦

Quand on en a fini avec soi-même comme n’ayant aucun bien en soi, on ne l’y cherche plus. Seulement il faut en venir là; alors on sait que, par la croix de Christ, on en a fini avec le péché dans la chair, car il y a été condamné et jugé tout entier. Alors on pense à l’amour et à Dieu, au lieu de penser à soi; on se nourrit du pain descendu du ciel, on s’attache à Christ, on sent qu’il est précieux et le tout de nos âmes.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Dieu voit le sang: voilà ce qui donne le repos. Il veut rencontrer le sang, comme réponse à sa justice; elle y trouve une entière satisfaction. C’est une question entre Dieu et Christ de savoir si le sang du Sauveur satisfait à toutes les exigences de Dieu. La preuve que le sang y a satisfait, c’est que Christ est à la droite de Dieu.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Quand nos cœurs réalisent ce que Dieu est et ce qu’il est pour nous, nous avons du repos. C’est un repos céleste; mais quand nous cherchons du repos dans le désert, nous oublions Canaan.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Si un croyant a encore confiance en lui-même, il sera difficile de le convaincre de son impuissance et de la nécessité de se confier uniquement en Dieu. Il trouvera la délivrance quand il aura appris à dire: “Je dois rester tranquille, car je ne puis rien faire”.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Paul ne dit pas: “Je crois”, mais “Je sais qui j’ai cru”; c’est là le fondement de son repos.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Après toute la fatigue éprouvée par nos cœurs dans ce monde, que le Seigneur Jésus a traversé sans y trouver un lieu où son cœur réellement brisé put se reposer, il nous révèle que ce que l’homme ne trouve nulle part ailleurs, se trouve en Dieu. Il est délicieux de savoir qu’après tout, un pauvre cœur fatigué, lassé de lui-même, de ses propres voies, du monde et de tout ce qu’il renferme, peut trouver le repos dans la béatitude du sein du Père.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

On peut quelquefois se reposer avec Dieu aussi bien qu’agir avec Lui; car on ne peut agir indépendamment de Lui, même en voulant faire le bien, sans amener du trouble.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Jésus Christ donne le repos suprême, car il est Celui qui savait, mieux que nul autre, ce qu’est la paix dans la tribulation.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Je cherche à nourrir les âmes de Christ: c’est ce dont elles ont besoin, soit pour leur tranquillité, soit pour être formées à son image. Ceux qui ne sont pas avec Lui ne connaissent pas le repos.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Advertisements